Mythologie

 MITOLOGIA

 I - Fondation de Rome :

Enée quitte Troie enflammée avec son père Anchise et ses Pénates et arrive dans le Latium (région de Rome) où il épouse Lavinia, la fille du roi Latinus. Il fonde Lavinium. Son fils, Albe la Longue. Amulius, frère de Numitor (père de Rhéa Silvia) s'empare du pouvoir et fait de sa nièce une vestale pour qu'elle ne puisse pas avoir de descendants. Mais le dieu Mars s'éprend de la jeune fille et la féconde sous la forme d'une pluie d'or. Naissent alors Romulus et Rémus. Le couffin des enfants s'échoue dans le grotte Lupercal au pied du Palatin. Ils sont d'abord nourris par une louve, et ensuite recueillis par le berger Faustulus et deviennent des jeunes gens vigoureux. A la suite d'une rixe des adolescents d'Albe, ils sont conduits auprès de Numitor, qui les reconnaît. Les jumeaux rétablissent leur grand-père sur le trône, puis reviennent à l'endroit où ils furent élevés pour y fonder une famille. Romulus s'installe sur le Palatin et Rémus sur l'Aventin. Chacun prétend avoir l'avantage et, à l'issue d'une querelle, Romulus tue son frère lors qu'il traçait le sillon autour du Palantin. Rome est née.

II - Les vestales :

- Une vestale était une prêtresse dédiée à Vesta, déesse du foyer à Rome. Les vestales étaient les continuatrices d'une très ancienne tradition : le maintien du feu commun perpétuellement allumé.

- Le culte de Vesta était intemement lié aux origines de la ville de Rome. La légende indique que les frères Romulus et Rémus sont les fils de Rhéa Silva, une vestale d'Albe et du dieu Mars. Le service des vestales durait trente ans. Leur costume consistait en une tunique (stola) par dessus laquelle elles mettaient une veste de lin. Leurs cheveux étaient coupés lors de leur consécration. A l'issue de son temps de sacerdote, la vestale pouvait, si elle le souhaitait, revenir à la vie civile et se marier.

- Un statut privilégié : les vestales jouissaient de nombreux privilèges attachés à leur charge. Entreteneuses aux frais de l'Etat, elles étaient affranchies de l'autorité paternelle (alors qu'une femme romaine était mineure toute sa vie).

Elles avaient le droit de rester au tribunal. Elles témoignaient sans prêter serment à un procès. Lorsqu'une vestale rencontrait un condamné qu'on menait au supplice, elle avait le droit de demander qu'il fût grâcié, à la condition toutefois de prouver que la rencontre était fortuite.

En cas de relations sexuelles (un crime qualifié d'incestus) les vestales étaient entérrées vivantes.

                               

15 votes. Moyenne 3.47 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site